Qui suis-je ?

Je suis Andréa, illustratrice et amoureuse de belles images. A travers l’Automne en Rose, j’ai à cœur d’exprimer et de partager ma sensibilité au monde au travers de créations empreintes de poésie et de douceur.

Ma nostalgie pour une époque que je n’ai pas connue inspire mes créations qui ont pour but de nous faire voyager dans le temps et de nous plonger dans les souvenirs d’un monde révolu. Mon art s’inspire de la nature et du féminin, où se mêlent délicatesse et poésie, et j’aime représenter ce qui nous entoure de manière la plus juste et réaliste.

Je m’inspire des techniques traditionnelles de dessin en travaillant essentiellement à la main et au crayon, pour donner du caractère et de l’authenticité à mes œuvres. Chaque trait de crayon est appréhendé avec minutie et précision et aspire à donner vie à mon imagination. 

À travers l’Automne en Rose je cherche à affirmer mon univers et mon esthétique qui me sont propres. Nos noms partageant les mêmes initiales, l’Automne en Rose n’est rien de moins qu’une expansion de moi-même que je partage avec le monde.

Une vie rythmée par la passion du dessin

A l’âge de 9 ans, j’écrivais dans mon journal intime “Quand je serai grande, je serai dessinatrice” ...

Enfant réservée et introvertie, j’ai rapidement trouvé refuge dans l’univers de la création et du dessin notamment grâce à ma maman, qui m’a transmis le goût des activités manuelles.

Adolescente, j’ai plongé dans l’univers de l'Architecture …

 … pensant naïvement que le dessin ne devait rester qu’une passion et qu’on ne pouvait en faire un métier. Après une année d’étude en Histoire de l’Art, et mon diplôme d’Architecte en poche, je suis partie travailler à Lyon en 2020. La pandémie mondiale qui a frappé le monde cette année-là a alors bouleversé ma vie professionnelle, et les nombreuses heures de temps libre que nous octroyait le confinement a fait renaitre en moi ma passion oubliée du dessin.

Aujourd’hui, je retrouve le journal intime de la petite fille de 9 ans que j’étais …

20 ans après, je suis heureuse d’avoir accompli son rêve, en devenant officiellement illustratrice. La pudeur que j’ai toujours ressenti en montrant mes dessins s’est transformé en une fierté et un désir de partager mon univers. Aujourd’hui, mon art est influencé de la personne que je suis devenue : une éternelle romantique, rêveuse et nostalgique du passé.